Mon apologie de POKEMON GO

« Encore un jeu de geek.

-Tu parles, juste un phénomène de mode, comme les hipsters.

-C’est vraiment de la merde. Encore une appli qui va coller les gens à leur écran.

-Pire encore ! Avec leur réalité augmentée, c’est le monde réel et le virtuel qui se confondent… Comme si le monde pouvait s’améliorer d’un coup juste parce qu’on peut devenir un soi disant dresseur…

-Les gens sont cons, ce jeu est encore plus débile que les précédents, j’hallucine. La bêtise humaine n’a pas de limite..

-Mais où va le monde ?

-Au Bourg-Palette, j’imagine…

-Hein ?

-Rien, laisse tomber.

-Non mais franchement. Comme si le monde et l’humanité ne se portaient déjà pas assez mal comme ça. Il y a des attentats terroristes partout dans le monde, la guerre, la famine, le chômage. Et eux, ils vont attraper des créatures qui n’existent même pas !

-C’est bien un jeu de Japonais.

-Tsss. Et regarde les, ces abrutis, le nez collé au portable, déambuler n’importe où… Tu sais qu’il y en a même qui s’introduisent chez les gens pour aller attraper leur merde, là ?

-Mais où va le monde… »

*

Ah, oui, « où va le monde ». L’argument le plus choc des détracteurs du jeu. Bref, salut tout le monde ! Après cette courte et non exhaustive liste d’arguments anti Pokemon Go, j’ai décidé aujourd’hui de vous en faire l’apologie, le plaidoyer, la défense, bref, de réhabiliter le jeu et son esprit unique dans vos petites têtes un peu blasées.

Comment? Pardon ? Ah ! Mais oui, bien sûr que vous avez le droit de ne pas apprécier et de le dire ! C’est évident ! Mais l’inverse est aussi vrai. Ceux qui aiment, ont le droit d’aimer, et de le dire. Alors, pour ceux qui voudraient savoir pourquoi je joue à ce jeu « débile et abrutissant », je vais tout naturellement vous l’expliquer.

9a2ac99eff7f1cfbf5663467905691de

source: pinterest

1) Je suis fan de Pokemon depuis que je suis petite.

Ceux qui me connaissent le savent, j’adore les dessins animés. J’aime bien les jeux vidéos aussi mais je suis tellement nulle que la plupart du temps, je préfère regarder quelqu’un y jouer, ou alors lire les livres/ voir les films reliés à l’univers en question.

Quand Pokemon est sorti en France il y a environ 15 ans, il y a eu un vrai raz-de-marée chez les enfants. Et j’étais dedans: j’avais une dizaine d’années, j’étais fan du dessin animé, je collectionnais les stickers des chewing gums, je cherchais des Pikachus dans mon jardin… Bref, j’adorais. Pourquoi ? Mais attendez ! Un enfant qui part de chez lui pour capturer des animaux fabuleux, les élever et les dresser, c’est quand même incroyable quand t’as 10 ans ! La définition même de l’aventure ! Le roman d’apprentissage moderne ! Tire ta force de tes combats et de tes échecs ! Parce que oui, Pokémon m’a appris l’échec, la persévérance et la victoire. Des thèmes souvent repris dans la culture japonaise (#dragonballz).

2) Je trouve le concept chouette.

Bon, j’avoue j’avoue, au tout début, quand je ne m’étais pas assez renseignée sur le jeu, j’ai pensé « et voilà, encore un jeu qui va empêcher les gens de sortir et les faire vivre dans une réalité virtuelle, dommage ». Parce que c’est ce qui se passait avec les jeux sur GameBoy et Nintendo.

Et après, on m’a tout bien expliqué, et j’ai compris quelle révolution j’avais sous les yeux. J’ai appris qu’il fallait sortir de chez soi, comme dans l’aventure d’origine du manga, et explorer les environs. Il fallait marcher, se promener dans la ville, dans la campagne, au bord de la mer, à la montagne, car les Pokémons ne se trouvent pas tous au même endroit: les type Spectre sont près des cimetières, les types Roches dans les montagnes, les types Eau près de la mer ou des rivières … Le but étant évidemment de tous les attraper, et de devenir le meilleur dresseur en combattant dans des arènes, elles-mêmes situées au supermarché du coin ou devant l’église du village.

En tant que dresseur, vous devez donc capturer tout ce que vous croisez: ce faisant, non seulement vous gagnez des points d’expérience qui font grimper votre niveau, mais en plus, vous découvrez le monde réel. Vous croisez d’autres personnes qui jouent aussi, que vous ne connaissez pas forcément, mais à qui vous n’hésitez pas à faire une blague ou un sourire de connivence. Grâce à Pokemon Go, on sort de chez soi tout le temps, on marche, on rigole, on se trouve trop cool d’être tombé dans ce délire collectif, et on ricane avec nos potes quand apparaît un Fantominus et que les non-adeptes nous regardent de travers.

Après, il y a ceux qui vont me répondre qu’ils n’ont pas besoin de Pokémon Go pour sortir et voir leurs amis. Je suis d’accord, moi non plus je n’ai pas BESOIN de ce jeu pour le faire. Mais ça rajoute du challenge et de l’aventure. C’est un jeu de société, quoi !

afd9de4036325f2139ccdaaa22d7ba7c

source: pinterest

3) Le monde n’ira pas plus mal avec Pokemon Go, au contraire.

Alors moi, l’argument qui me tue, c’est celui-là: les gens sont de pire en pire, ils jouent à un jeu virtuel dans la réalité, et ils appellent ça une réalité augmentée, c’est vraiment débile, où va la bêtise humaine, blablabla…

Honnêtement, cet argument est creux. J’ai appris que des gens souhaitaient voir l’application retirée, parce que des joueurs s’introduisent dans des propriétés privées, chassent les pokémons en conduisant et mettent en danger les autres. Or, ce n’est pas à l’application d’être retirée, mais aux gens à faire fonctionner leur bon sens. La connerie ne vient absolument pas du jeu, qui vise à développer l’esprit de communauté et le sens de l’aventure. La connerie vient de certains joueurs, point. Et c’est à eux de se remettre en question.

Après, concernant l’avenir du monde si des imbéciles jouent à Pokémon Go,  au lieu de se soucier de l’horreur qui nous entoure, je trouve ça absurde. Nous vivons dans un monde où nous sommes absolument dépassés par les événements tragiques: les attentats, la guerre, la mort, le chômage… A une échelle individuelle, nous ne pouvons absolument rien faire pour les contrer. Nous sommes manipulés par des puissances politiques qui nous dépassent. Nous vivons dans la peur de nous faire exploser au prochain concert. Nous sommes impuissants face aux chômeurs en détresse qui donneraient n’importe quoi pour trouver un boulot. Nous sommes consternés d’apprendre chaque jour une mauvaise nouvelle, un nouveau fait sombre contre lequel nous ne pouvons rien du tout. Pour certains, nous avons même peur de sortir de chez nous.

Pokemon Go nous rassemble. Nous savons que la vie est courte, qu’elle est menacée de tous côtés: nous avons besoin d’évasion, nous avons besoin d’être transportés dans un autre monde, de vivre des aventures extraordinaires. Quoi de mieux pour cela que la vie d’un dresseur pokémon, jeune, courageux, insouciant, qui parcourt les routes avec ses amis à la recherche de petits trésors vivants à élever et à protéger ? Même la philosophie des combats n’est pas si mauvaise: personne ne meurt. Les blessés sont soignés tout de suite avec des potions. L’échec nous pousse à nous dépasser. La victoire nous emmène toujours plus haut.

C’est surtout ça, Pokemon Go.

pokemon-go-pokemon_5636315

source: lexpress.fr  (ci-dessus, un militaire au moyen-orient « nargue » Daesh sur Twitter en montrant le Carapuce qu’il va capturer, en invitant les terroristes à venir l’affronter dans un combat Pokemon). #humourfacealaconnerie

La bise à vous, chers dresseurs, et n’oubliez pas de tous les attraper ces petits salauds !

Sphinx.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s